Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FONDATION ET EMPIRE (Isaac Asimov) - Un classique qui a encore de l'avenir... la psychohistoire n'en démord pas!

Nous sommes maintenant à l'aube du XIVème Millénaire et Fondation - Terminus I est devenue toute puissante.

Mais aveuglée par ses victoires et la certitude, que lui a donnée Seldon, de son invincibilité, elle est non seulement mal gouvernée et infestée d'espions et de résistants, mais aussi en pleine décadence.

C'est alors que surgit un nouveau, qu'on appelle le Mulet, mais que personne n'a jamais vu et dont on ne sait rien. Celui-ci s'est emparé d'importantes planètes.

D'abord méprisant, le gouvernement de Terminus commence à redouter le pire...

ISAAC ET LES ROBOTS...

J'ai découvert Isaac Asimov sur le tard grâce à sa série de romans sur les robots et j'ai adoré son travail, tant du point de vue de l'écriture que du propos.

Si la démarche de l'auteur se base sur des observations "froidement" scientifiques, les questions posées débouchent sur de réels enjeux de philosophie pratique!

J'ai été touché par les idées d'Asimov et j'irai même jusqu'à dire que "fréquenter ses robots" a contribué à faire de moi un meilleur être humain.

PRENDRE LE TRAIN EN MARCHE ET REPARTIR EN DELOREAN!

Je suis donc parti sur un a priori positif quand je me suis lancé dans la lecture du deuxième volume de son Cycle de Fondation: Fondation et Empire.

Oui, le deuxième volume... j'avais une méconnaissance totale du Cycle. Piochant régulièrement mes lectures en brocante, l'ordre d'arrivée de mes bouquins est assez aléatoire...

Le récit reste toutefois compréhensible si vous n'avez pas lu le premier tome: Fondation. On est en terrain connu! Les grandes lignes de l'histoire ont déjà été vues et revues depuis 1952, date de publication de l'oeuvre.

Fondation et Empire m'a donc permis un délicieux voyage littéraire dans le temps! Je n'ai pas été absorbé par le récit à chaque instant et il m'est arrivé de prendre de longues pause avant d'attaquer un nouveau chapitre. Il a vieilli... mais certains passages restent encore cultes.

Je ne dévoilerai rien mais les derniers chapitres m'ont d'ailleurs réconcilié avec le reste du livre.

FONDATION ET EMPIRE (Isaac Asimov) - Un classique qui a encore de l'avenir... la psychohistoire n'en démord pas!

PSYCHOHISTOIRE, PHILOSOPHIE ET SOCIOLOGIE...

La psychohistoire est un concept clé, qui servira aussi bien le récit que la réflexion du lecteur: déterminisme, probabilités, fatalité, destin... tellement de questions aux réponses vagues pour une humanité en pleine confusion...

Des mondes s'effondrent, des générations s'écoulent, les conflits font rage aux quatre coins de la galaxie! Le lecteur traverse le temps et les événements avec un point de vue différent du simple protagoniste.

À cette échelle, on entrevoit mieux les éléments présentés par la psychohistoire et notre vision de l'aventure humaine du futur prend alors un sens nouveau. J'ai navigué entre admiration et désespoir face à cette humanité perpétuellement perplexe face à son avenir.

La psychohistoire m'a alors aidé à accepter la situation sans la juger. Ce n'est ni bien ni mal... tout est énergie, mouvement...

RÉPONDS AUX ACTES DE TON ARRIÈRE-ARRIÈRE-GRAND-ONCLE... MARCHAND!

Fondation et Empire pourra servir d'inspiration à tout meneur de jeu amateur de science-fiction à la sauce space opera: Empire Galactique, Fading Suns, Star Wars...

La plupart des thèmes ont été couramment abordés au cours du temps et ce roman ne devrait pas déstabiliser les joueurs envieux de faire leurs premiers pas vers la culture SF: voyages interstellaires, empire décadent, complots politiques de grande envergure, mutations, guildes marchandes, alliances, trahisons, civilisations qui s'écroulent, relativité des victoires et des tragédies humaines par rapport à l'immensité de l'univers... tous les ingrédients sont là et la recette finale reste tout à fait au goût du jour!

En termes d'adaptation rôliste, les bonds temporels importants entre les différentes parties du livre, permettent d'envisager une campagne de longue haleine où vous aurez l'occasion de créer les enfants voire les arrière-petits-enfants de vos personnages. Il y a matière à réfléchir sur le vieillissement des personnages et l'impact (ou non) de leurs décisions sur l'avenir de leur fratrie.

EN CONCLUSION:

Si je n'ai pas pris autant de plaisir à lire Fondation et Empire que Les Robots ou même les oeuvres d'autres auteurs plus modernes, ça n'enlève en rien les qualités de cet ouvrage.

Nous sommes face à une référence, un classique... les emprunts ont été si nombreux qu'il est difficile de ne pas voir la trace d'Asimov, ne fut-ce qu'en filigrane, derrière les grandes créations SF d'aujourd'hui!

Nous avons tous entraperçu un morceau du Cycle de Fondation sans forcément l'avoir lu... et, comme souvent, rien ne vaut l'original pour se forger une idée de l'évolution d'un genre voire d'une civilisation!

Tag(s) : #Conseils de lecture

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :