Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE NAVIGATEUR SUR LES MERS DU DESTIN - Croisière mouvementée avec Michaël Moorcock

Nuit, éclairs, nuages noirs et ce sombre vaisseau tapi au large. Elric était arrivé au-delà du monde connu et le temps pressait. Les chiens n'allaient pas tarder à se montrer.

-Ohé, du navire!

L'homme casqué tourna la tête.

-Elric, nous vous attendions. Avec vous, nous sommes au complet.
Ainsi commença une quête indéfinie sur une mer surnaturelle bordée par plusieurs mondes. Étrange navire voguant sur un océan plus étrange encore! Ils étaient vingt héros, guidés par un capitaine aveu
gle et un timonier muet.

Souvent Stormbringer, l'épée maudite, chantait en prenant des âmes, et les cadavres s'amoncelaient. Mais comment sortir de ce dédale où les dimensions tournent, où le temps glisse et où errent tant de marins perdus dans l'éternité?

PRÉAMBULE OÙ L'ON DISCUTE "AMOUR-HAINE" ET POST-ADOLESCENCE...

C'est avec un peu de méfiance que je me suis plongé dans le troisième volume du Cycle d'Elric. Si le premier épisode, Elric des Dragons, avait réussi à m'accrocher, j'étais pourtant resté sur ma faim avec le deuxième volume: La Forteresse de la Perle. Je ne comprends pas pourquoi mais je n'ai jamais réussi à terminer ce deuxième tome. Mon empathie pour le héros avait chuté, je venais de terminer de lire la Légende d'Hawkmoon et cette incarnation du Champion Éternel me parlait plus. L'histoire de la Forteresse de la Perle manquait de rythme et mes yeux se fermaient régulièrement en cours de lecture...

Un peu dépité, je me suis dit que "les aventures de l'albinos n'étaient peut-être plus de mon âge" et je suis donc retourné faire un tour du côté de la Cimmérie en compagnie de R.E. Howard. Quelques années passent et voilà que je mets la main sur Mournblade, un jdr de 2012 sorti du Département des Sombres Projets.

Meneur aguerri de Stormbringer et de Elric, je doutais que cette nouvelle mouture du jdr dédié à un des mes univers favoris tienne vraiment la comparaison. Simple réflexe de consommateur de base: c'est une petite boîte, le jeu n'a pas l'air de se vendre bien et, des deux épées jumelles, c'est Stormbringer la meilleure, pas Mournblade! Comme je me trompais...

LE NAVIGATEUR SUR LES MERS DU DESTIN - Croisière mouvementée avec Michaël Moorcock

Mournblade est tout simplement devenue ma version jdr préférée des aventures d'Elric. Richement documentée et avec un point de vue ludique qui me semble enfin véritablement fidèle aux écrits de Michael Moorcock. Vos personnages sont des élus, ils peuvent peser dans la lutte qui oppose les grandes puissances du multivers... ils ne sont plus de simples figurants à côté du parcours écrasant d'Elric.

La lecture de ce jeu m'a permis de me rappeler que les possibilités narratives des Jeunes Royaumes sont beaucoup plus riches et subtiles que les clichés adolescents dans lesquels je m'étais enfermé. Il était donc grand temps de replonger dans mes lectures...


CROISIÈRE DE RÉCONCILIATION

Je l'avoue, je n'ai pas eu le courage de reprendre la lecture de La Forteresse de la Perle. Pas tout de suite, en tous cas... j'avais envie de me réconcilier avec Elric, de passer à autre chose... quoi de mieux, dès lors, que de partir en voyage sur les mers du destin pour faire le point?

Comme de coutume, Moorcock divise son récit en trois livres formant un tout cohérent bien que chacun d'eux aurait pu se lire séparément.

Le premier est probablement le plus onirique. Elric va embarquer sur un mystérieux bateau pour entamer un voyage périlleux sur une mer de brume. Cette partie est riche en information sur les concepts de Champion Éternel et de multivers. C'est une lecture indispensable pour les meneurs de jeu qui veulent mieux comprendre et illustrer les enjeux supérieurs qui se jouent dans l'ignorance la plus totale des habitants des Jeunes Royaumes.

Le deuxième livre nous emmène, sous un soleil bleu, à la rencontre d'un personnage légendaire de l'Histoire Melnibonéenne: le Comte Saxif d'Aan ainsi que d'un allié important de l'albinos: Smiorgan Tête-Chauve. Grandeur et tragédie au programme...

Le troisième livre se déroule autour de l'exploration de la cité ancestrale des pré-Melnibonéens: R'lin K'Ren A'a. Un incontournable pour tous les meneurs de jeu qui se respectent. À l'affiche, vous retrouverez: Smiorgan, le duc Avan Astran du Vieux Hrolmar, les Olabs, Arioch, l'Être condamné à vivre, Nnuuurrrrc'c (Roi du Peuple des Insectes)... que de l'excellent background pour vos prochaines parties de Mournblade!

Moorcock nous promène allègrement entre passé, présent et avenir au cours de ces trois aventures et la sauce prend très bien. La conclusion n'est évidemment pas toute rose et les réponses à certaines énigmes ne font qu'en engendrer de nouvelles. Elric souffre et doute pour notre plus grand plaisir et celui de son épée noire!

Tag(s) : #Conseils de lecture, #Jeux de rôle

Partager cet article

Repost 0